ce forum est un exutoire à vocation humoristique, venez râler conspuer et déverser votre venin ici
 
Accueil principalAccueil principal  AccueilAccueil  Lanini stripLanini strip  Faits divers  Cri de la semaine  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 lettre au prefet

Aller en bas 
AuteurMessage
Taïpan
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 598
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 41
Localisation : Belley

MessageSujet: lettre au prefet   Mer 15 Avr - 20:28

post faisant suite au post "préfet de merde"

à l'époque pour pouvoir bosser, je devais faire ce courrier, lisez, vous allez comprendre

A la suite de deux recours gracieux requis auprès du préfet, de ma plus belle plume et avec la plus grande courtoisie, lettre demeurées sans réponses, j'en ai réécrit une autre beaucoup plus amère et cette fois ci en recommandé avec ar pour avoir une preuve, pas de réponse d'ici deux mois, enfin cinq semaine maintenant, j'aurais gain de cause, c'est la loi, sinon, de deux chose l'une, oit je tombe sur quelqu'un qui à de l'humour et le sens des responsabilités, et c'est cool, soit je tombe sur un grincheux avec un tempérament de gamin gâté, ce qui est plus probable au vu de mon coéfficient chance actuel et de toute façon ça ne changeras rien à ma situation.

pour le plaisir, en voici la copie, je sus sûr que dans quelques années ça me fera peut être sourire moi aussi. De toute façon, après je tente ma chance avec "sans aucun doute"

attention, y'en a pour 5 pages, et je remercie ma maman pour m'avoir aidé à adoucir le style plutôt aggressif du premier jet...



Objet : demande d’agrément.




Monsieur le Préfet,


Cette lettre fait suite à celles que je vous ai envoyées dans le cadre d’un recours gracieux et d’une autorisation pour travailler en tant qu’agent de sécurité, n’ayant pas eu de réponse aux deux premières, vous lisez ici ma dernière tentative.

J’ai été arrêté pour avoir grillé un feu rouge puis emmené à l’hôtel de police de Lyon pour port d’arme de 6ème catégorie, effectivement, le dangereux délinquant que je suis transportait une imitation de couteau de chasse avec une lame d’au moins dix cm encore ruisselante de sauce provenant de la salade batavia que j’avais sauvagement égorgée, la fouille de mon véhicule a aussi révélé du matériel d’aïkido dans le coffre ainsi qu’une hache pour couper le bois. Remarquez que ça peut sembler bizarre en ville mais j’avais de bonnes raisons de l’avoir, et je n’ai toujours pas trouvé où il est marqué dans mes codes Dalloz que c’est interdit au transport ou qu’il faut une autorisation pour le transporter.

Lorsque l’on m’a posé la question « avez vous des armes chez vous ? », j’avais 28 ans, j’étais encore persuadé que la police ne se trompait jamais et que tout le monde y était honnête et au service du citoyen, je ne plaisante pas, j’ai vraiment été éduqué dans cette optique, mon grand-père avait été commissaire au RG et je n’avais eu à faire jusqu'à maintenant qu’aux gendarmes de mon village qui passaient parfois prendre un café chez mon père ou encore à des amis à lui travaillant pour la BRB ou autre, des gens formidables. J’ai donc bêtement répondu « oui, je collectionne les armes blanches depuis l’âge de douze ans, c’est une passion ». Oh la bourde !!! Qu’est-ce que je n’avais pas dit?

A la suite, une autorisation orale du procureur semble avoir été suffisante pour fouiller mon appartement et saisir toutes armes ou objets contondants, soit pour plus de six mille euros de matériel. Je me fie aux factures, parce que moi, j’ai dû payer pour les avoir, ces objets étaient accrochés au mur ou en attente de l’être et tout a été pris, les armes payées, celles offertes, un sabre japonais, pas une imitation de Tolède, un vrai de plus de deux cents ans, une pièce unique et sans prix, un pistolet à pétard en plastique avec le bout rouge, reliquat de mon enfance, couteaux de cuisine et même un couteau à beurre.

La série noire continuait, j’avais vu les policiers commencer la fouille de mon véhicule sans ordre, sans OPJ présent, j’avais été menotté alors que je n’étais dangereux ni pour moi ni pour les autres ce qui va à l’encontre de l’article 803 du code de procédure pénale, j’avais passé une nuit dans une flaque d’urine sans pouvoir manger (je rentrais chez moi prendre mon premier repas de la journée), ni boire, ni aller aux toilettes, j’avais subit jusqu’à une fouille rectale et là, je voyais chez moi un inspecteur glisser des trucs dans ses poches dont un couteau automatique de type allemand, un autre jouer avec une épée médiévale hors de prix et la planter dans mon parquet de bois. Pour moi ça a été un choc…


J’ai eu un rappel à la loi, pas de casier judiciaire, mais je suis fiché comme potentiellement dangereux pour les 25 prochaines années dans l’ordinateur de la police et si je n’ai eu « que » ça, c’est parce que j’ai accepté de signer, ivre de terreur une autorisation de destruction de mon matériel. J’ai tout de même eu la chance de récupérer une épée mouchée d’entraînement à l’escrime datant des années quarante je pense, on ne me l’a pas rendue, non, je l’ai retrouvée au marché aux puces de Vénissieux, non, ce n’en était pas une autre, quand on collectionne avec amour on connaît son matériel jusqu'à la moindre éraflure, je l’ai rachetée. Un ami viticulteur m’a dit qu’il trouvait ça normal, la saisie, je lui ai demandé ce qu’il en penserait, si on lui saisissait ces huit mille bouteilles de vin juste parce qu’il avait été pris avec un demi gramme de trop au volant.

Ce jour là j’ai été courtois avec la police, je ne croyais pas à ce qui m’arrivait ; je reste persuadé de n’avoir fait d’autre mal que de griller un feu que je pensais sincèrement être orange. Après, moi qui savais gérer un début d’émeute, qui avais l’habitude tant en sécurité qu’en médiation de côtoyer des délinquants, des bandes de jeunes agressifs ou de Sans Domicile Fixe n’ayant plus rien à perdre, je prenais des coups au cœur, je paniquais juste en voyant la police, sans même rien avoir à me reprocher, je n’étais plus tranquille.

Ce jour là, je pense avoir battu le record du monde du feu rouge grillé sans accident le plus cher de l’histoire.

Je travaillais pour Sécuritas, comme la préfecture n’est pas sensée avoir accès aux dossiers de la police, j’ai pu garder ma place, et comme j’étais particulièrement sérieux dans mon travail, j’ai même été promu à l’aéroport sans savoir, mais après c’était trop tard, qu’il fallait un double agrément en sûreté aéroportuaire, celui de la préfecture et celui du procureur de la république.

Même période, je viens de rencontrer ma future épouse, elle sort pour la première fois de son village, je lui fais visiter Lyon, nous perdons un quart d’heure, (si, c’est long) devant un feu rouge mobile indiquant des travaux qui ne sont plus là, ce feu rouge sur une ligne droite de 20 mètres oublié depuis deux semaines déjà par la voirie. Ce n’est pas grave, j’ai bien retenu la leçon, «ne pas griller ». Retour à la maison, même feu, il vient juste de passer au rouge, bon aller, exceptionnellement, sur une ligne droite, ça risque rien…

Ma future me dit alors que je viens de me faire klaxonner par une Ford mondéo, je lui réponds qu’à Lyon ça arrive tout le temps, honnêtement, je ne sais pas pourquoi je n’ai pas fait tilt : Ford mondéo = voiture banalisée de police, je le sais pourtant. Leur sirène deux tons était cassée, ils suivaient en klaxonnant, j’en ai eu assez, je me suis mis sur le côté pour les laisser passer, j’ai ensuite vu le pare-soleil marqué police, je me suis même dit, j’ai bien fait, ils sont pressés, il doit y avoir une urgence.

Et bien non, c’était la BAC, rien que pour moi, rien à voir avec les rigolos de la première fois, on sentait tout du moins au début une pointe de professionnalisme puisqu’en retrait restait un agent qui couvrait ses collègues, mais le professionnalisme s’est arrêté là.

Je venais d’acheter la veille un sabre d’entraînement pour l’aïkido, pas un en bois, un pour les exercices de coupe, en métal, il dépassait du coffre de ma twingo car il n’y a pas de plage arrière.

J’ai encore été arrêté, menotté, mis en garde à vue une nuit, subit la fouille rectale, (j’ai encore de légères traces visibles des meurtrissure dues au menottage de l’époque, j’ai été braqué avec un manurin 9 mm sur la tempe alors que je ne résistais pas, La GAV sert en principe pour les besoins de l’enquête, quelle enquête ? j’ai grillé un feu, j’ai reconnu les faits, et les deux fois, ils se sont tellement acharnés qu’ils en ont oublié de verbaliser le feu (ça je ne m’en plains pas).

Mon amie avait gardé sur elle, une imitation de carte de police avec ma photo et marquée spécimen sur un carton de photo et une photocopie de mon permis de conduire avec sa photo en train de tirer la langue sur deux morceaux de carton industriel séparés.

Faux et usage de faux, j’ai cru rêver, j’avais fait ça avec paint, un logiciel gratuit et vraiment mauvais de dessin en 10 minutes à peine, bien sûr que c’était des faux, n’importe qui s’en serait rendu compte, et puis quel usage, on s’est juste éclatés à les faire. Heureusement que je n’avais pas un jeu de monopoly, vous vous rendez compte, avec la fausse monnaie, j’en prenais pour vingt ans.



Encore une fois, j’ai grillé un feu rouge, je suis un vilain récidiviste, punissez moi.
Il a 28 ans, il grille des feux rouges, si ça continue comme ça quand il aura quarante ans, il volera des bonbons et à 70 il commencera à frauder le fisc, amenons le sur le bûcher et que tous crient « haro sur le baudet !!!» y’en a marre de ces racailles.
…/…
Je n’ai pas eu l’agrément du procureur (et je ne peux pas lui en vouloir, mon avocat m’ayant lu les rapports de police, je passe pour un terroriste) qui dans sa grande mansuétude a fait passer mon dossier en préfecture afin que je ne puisse pas retrouver de travail ni passer de concours comme celui de la police municipale pour lequel j’ai tant travaillé, ou celui de la nationale, que j’ai réussi mais pour lequel je suis trop gros…

Je suis au chômage depuis février 2006, je ne touche plus d’allocation depuis décembre 2006 en toute irrégularité puisque j’ai des droits assedics jusqu’en 2008 et je me heurte à un mur d’incompréhension de la part de l’administration, mon plan d’épargne logement qui devait me servir de point de départ pour acheter une maison a dû être cassé pour pouvoir continuer et les assedics me doivent plus de huit mille euros, je me retrouve avec un Bac L et un CV vierge puisque je ne peux plus être employé en Sécurité sans l’autorisation de la Préfecture que je n’arrive pas à obtenir.

Au jour d’aujourd’hui, je devrais être marié, travailler comme chef de poste à l’aéroport de Saint Exupéry à Lyon et avoir un salaire conséquent, payer le remboursement d’une maison pour laquelle j’ai économisé toute ma vie sur le plan épargne logement susmentionné et espérer avoir des enfants, au lieu de ça les problèmes incessants depuis deux ans m’ont complètement ruiné, je suis tenu financièrement à bout de bras par ma mère qui n’en peux plus et mon père qui m’aide de son mieux mais qui doit aussi penser à ma petite sœur de sept ans et qui n’a pas que mon cas à gérer, tous deux ont d’autres problèmes dans leur vie et j’en ai assez d’être un boulet à leur charge parce que l’Etat m’a rogné les ailes.

Plus fort encore, je me suis marié en février, devant le maire, ce qui est une chose, mais aussi devant l’Eglise ce qui pour moi est sacré et maintenant, mon épouse qui en a eu assez de survivre dans une constante précarité est partie et nous sommes en instance de divorce. Je ne pourrai plus jamais me marier, et plus jamais avoir d’enfant dans le cadre de ma religion (je suis catholique pratiquant).

Tous mes rêves ont été brisés par l’Etat, entendons-nous bien, j’aime mon pays, je mourrais pour lui ; j’ai d’ailleurs dû insister pour pouvoir faire mon service militaire, perdre 20 kg et faire une lettre de motivation, aller à Ajaccio à mes frais pour repasser mes trois jours. Je mourrai pour lui, mais pas comme ça, pas pour rien comme un chien en crevant de faim croulant sous les dettes en étant le désespoir de mes parents.

La Préfecture me dit que je ne peux exercer mon métier pour cause de manquement à l’honneur, quand ? Où ?

En France, l’honneur, c’est un mot qui est devenue un synonyme de fierté mal placée, pour moi, ce mot représente toute une philosophie, toute une façon de vivre, c’est une partie importante de l’art martial que je pratique et du pays d’où il vient et ça me fait mal que mon pays pense ça de moi, surtout après tout ce que j’ai subis pour et par lui pour deux feux rouges, où est l’honneur là dedans ? Où ?!! Moi je n’en vois pas, l’Etat a ruiné ma vie sans raison, par simple caprice, financièrement et moralement.

Maintenant, je souhaiterais que l’on me laisse le loisir de gagner mon pain à la sueur de mon front, je ne trouve pas de travail fixe et peu d’intérim en dehors de ma branche, je n’ai qu’un bac littéraire, et personne n’engage quelqu’un parce qu’il sait lire une œuvre de Balzac complète sans s’endormir.

Alors ? Taïpan a t’il le droit de travailler ou doit il rester un paria pour le reste de ses jours ?

Pour être sûr de la réception de cette lettre, je vous l’envoie en Recommandé avec Accusé de Réception puisque jusqu’à présent l’administration n’a jamais répondu à mes courriers.

Monsieur le Préfet, vous êtes mon dernier recours et j’espère de tout cœur que le désespoir et l’amertume dans lesquels je me trouve actuellement et ma réelle volonté de travailler et par la même de vivre puissent vous toucher. Vous êtes le seul à pouvoir faire quelque chose pour moi à présent.

Vous remerciant de m’avoir lu et espérant vivement une réponse positive de votre part, je prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de ma haute considération.

__________________________________________________________________________

notez bien que les formule de politesses en fin de lettre sont de ma mère, j'avais prévu histoire de le faire réagir par quelques mots bien sentis une fin beaucoup plus énergique, elle a insisté pour que je reste courtois, c'est bien dommage, de toute façon, je n'ai jamais eu de réponse de l'état.
Revenir en haut Aller en bas
http://paysdemerde.1fr1.net
Kistazl
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 11/04/2009
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Mer 15 Avr - 21:39

Si tu n'as jamais eu de réponses, tu n'as pas eu gain de cause ? C'est pourtant ce que tu as marqué plus haut oO.
Revenir en haut Aller en bas
Taïpan
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 598
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 41
Localisation : Belley

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Mer 15 Avr - 23:04

en théorie oui, en pratique, j'ai plus trouvé d'embauche après un coup pareil, les boites se sont refilé le tuyau
Revenir en haut Aller en bas
http://paysdemerde.1fr1.net
Kistazl
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 11/04/2009
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Jeu 16 Avr - 2:28

Mais en fait, gain de cause, concrètement, sa veux dire quoi ? Qu'il a du admettre que tu était digne de confiance et qu'on pouvais te donner un poste de vigile sans problème ?
Revenir en haut Aller en bas
Taïpan
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 598
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 41
Localisation : Belley

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Jeu 16 Avr - 3:02

ça veut dire que cette bande de bouseux a perdu un courrier en recommandé avec AR, que selon la loi, ils avaient deux mois pour me répondre sans quoi ma requête était accepté mais que de toutes les façon, ils ont trouvé d'autres moyen de me baiser puisque mon dossier est apparemment accessible à tout le monde.

Maintenant j'ai le droit de bosser, mais personne ne veut plus de moi sur rhone alpes

ha si, j'ai trouvé un groupe de joyeux farceur qui me proposait un 1100 E par mois environs pour un job valant 4000 euro par mois, je pouvais le faire, c'était usant, certainement plus qu'en usine, un travail en sécurité de malade, rondier d'astreinte permanente avec des horaires de dingue. Le tout étant en plus une sacré arnaque pour le client, j'ai testé, j'ai refusé l'offre, j'y aurais perdu la santé pour des clopinettes et certainement de l'argent aussi. Puis je n'aime pas trop brasser du vent pour des escrocs.

ils ont été d'ailleurs particulièrement désobligeant quand j'ai refusé de rester. c'est pas pour dire, mais je vie dans un monde de bouseux.

Je regrette de ne pas le leur avoir dit aujourd'hui, ils avaient vraiment réussi à me mettre la mort avec leur âneries

attendez je donne un aperçus de ce taff, de mémoire, en 12 heures de nuit, 15 entreprise visiter à plusieurs reprises, plus de trois cent pointeaux électroniques de vérification de ronde fait (bonjour la confiance) une dizaine de kilomètres à pied en courant, et pas loin de deux cent bornes en voiture.sans oublier les alarmes à vérifier dès qu'elles sonnent.

ça c'est un boulot à 3000 € par mois pour un personnel débutant, 4000 avec le bagage et l'expérience et eux en propose un misérable smic

ça c'est aussi ce que j'appelle se moquer du client, on en fait 15 en même temps (et ça change tous les jours, alors pour apprendre, moi, j'ai l'habitude, mais un nouveau, il devient vite fada)

donc 15 en même temps, on n'a rien le temps de voir, de surveiller, on bosse au pas de course, aucun site n'est protégé, pire, le fait que des agents de sécurité ce baladent avec toutes les clefs de toutes les usines, c'est carrément de l'incitation.

En dehors du fait que je perdais plus d'argent que je n'en gagnais, il y a tout de même une déontologie à respecter. Moi je surveille ou pas, je fait pas le guet deux minutes pour dire ensuite, votre entreprise ne risque rien de la nuit.


Dernière édition par Taïpan le Ven 17 Avr - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://paysdemerde.1fr1.net
Lanini
Rageur habitué
Rageur habitué
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 35
Localisation : Ablédanlain

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Ven 17 Avr - 13:50

Quelle histoire! C'est long à lire mais ça vaut le coup!
Est ce que tu ne peux pas insister auprès du préfet (genre gros lourd pour qu'il change d'avis)
C'est vrai quoi, ce type t'as pris en grippe alors qu'il ne t'a jamais vu, en plus il est super mal poli parce que quand on reçois une lettre de ce genre, on pense au moins à celui qui a passé 3 jours à l'écrire!
Au moins pour te répondre d'aller te faire voir ailleurs, je sais pas mais voilà quoi.
Monsieur le préfet, si je vous dis que votre anus est dans votre dos (ouais tu pètes plus haut que ton cul quoi!!!), vous me faites quoi à moi? non parce que voilà je vous trouve super dégueu dans cette histoire...
A bon entendeur...
Revenir en haut Aller en bas
Kistazl
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 11/04/2009
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Ven 17 Avr - 22:12

Ba, je pense que si il insiste comme un gros lourd, sa ne pourras lui amener que des problèmes supplémentaires ou, dans le meilleur des cas, il se fera ignorer violemment.
Revenir en haut Aller en bas
Lycante
1er lieutenant
1er lieutenant
avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 11/04/2009
Age : 38
Localisation : chez les cons

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Ven 17 Avr - 23:18

"ignorer violemment"? Suspect

_________________
Y'a des jours où faut pas m'chercher...
Et y'a des jours tous les jours...
Revenir en haut Aller en bas
Lanini
Rageur habitué
Rageur habitué
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 35
Localisation : Ablédanlain

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Sam 18 Avr - 9:55

Ben je sais pas si j'étais lui je lui enverrai une lettre par semaine en me faisant sponsoriser par la poste, le gars il en aurait tellement marre qu'il pourrais me traiter de dangereux psychopathe pour une bonne raison au moins!

*ma logique est infaillible*
Revenir en haut Aller en bas
Taïpan
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 598
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 41
Localisation : Belley

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Dim 19 Avr - 4:22

là ou j'habitais à l'époque, la guichetière de la poste m'appelait par mon prénom, c'est déjà un signe que j'ai fait pas mal de recommandé avec ar

y'a pas eu que la préfecture à me casser les bonbons, chaque service administratif se relayait courageusement pour me pourrir la vie à tour de rôle, et parfois, pour les grandes occasions, j'avais deux services différents sur le dos. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
http://paysdemerde.1fr1.net
Kistazl
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 11/04/2009
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Dim 19 Avr - 20:01

Donc le harcèlement ne marche pas... Non mais je crois juste que quand l'état à décider de faire chier quelqu'un, l'état fait chier quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Lanini
Rageur habitué
Rageur habitué
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 35
Localisation : Ablédanlain

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Lun 20 Avr - 11:33

Tu veux dire que Chuck Norris travaille pour l'Etat?
Revenir en haut Aller en bas
Lycante
1er lieutenant
1er lieutenant
avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 11/04/2009
Age : 38
Localisation : chez les cons

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Lun 20 Avr - 11:50

Mais zut, il est partout çui-la!

_________________
Y'a des jours où faut pas m'chercher...
Et y'a des jours tous les jours...
Revenir en haut Aller en bas
Taïpan
Capitaine
Capitaine
avatar

Messages : 598
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 41
Localisation : Belley

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Lun 20 Avr - 18:04

Lanini a écrit:
Tu veux dire que Chuck Norris travaille pour l'Etat?

salaud de Chuck lol!

_________________
Hissez le pavillons noir et que ceux qui se tiennent à genoux le voient bien, qu'il admirent l'étendard de la révolte !

Cette phrase de Leiji Matsumoto me tient à cœur depuis des années, ce n'est pas juste une façon de parler, c'est une façon d'être, une manière de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://paysdemerde.1fr1.net
Kistazl
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 11/04/2009
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: lettre au prefet   Mar 21 Avr - 0:06

A oui non mais non. Si sa part sur du Chuck Norris, sa va devenir violent là. C'est déjà plus le même niveau, Chuck Norris, c'est... Chuck Norris quoi, faut pas déconner...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lettre au prefet   

Revenir en haut Aller en bas
 
lettre au prefet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte à M. Haddaoui et à qui de droit
» petite lettre au père noël
» Signification de la lettre sur la coque des navires ?
» Envoyer une lettre recommandée depuis la poste.fr.
» Lettre ouverte d'un omnivore aux végétariens et végétaliens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
pays de merde :: les coups de gueule :: l'administration-
Sauter vers: